Bien négocier son prêt immobilier Imprimer Envoyer

 

 

L'achat d'une maison ou d'un appartement

nécessite en général de souscrire à un prêt immobilier

auprès d'un établissement bancaire. Les intérêts de votre prêt immobilier

seront calculés en fonction de la somme

que vous emprunterez et du taux d'intérêt que vous aurez obtenu.

 

 

L'emprunteur idéal pour une banque est un couple de moins de 40 ans,

avec des revenus fixes et confortables, et un taux d'endettement inférieur

à 33%. Un apport personnel d'au moins 10% du montant

du prêt immobilier est un atout non négligable. Enfin, il est plus facile

de négocier un prêt immobilier avec son conseiller habituel

ou avec un conseiller recommandé par votre agence.

 

 

Si vous pensez pouvoir bénéficier de certains dispositifs

de défiscalisation ou de prêts aidés,

n'hésitez pas à le mentionner à votre banquier,

cela renforcera d'autant plus la crédibilité de votre projet.

 

 

N'hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les banques.

Dans le cas où vous traiteriez avec une autre banque

que votre banque habituelle, vous serez sans doute amené

à y transférer vos comptes bancaires.

 

 

Le taux à prendre en compte est le TEG, taux effectif global.

Celui-ci tient compte des frais de dossier

et du montant de l'assurance obligatoire.

 

 

Les frais de dossier d'un prêt immobilier peuvent être négociés,

parlez-en à votre banquier !

 

 

Il est également possible de réduire les coûts

au niveau des assurances obligatoires,

qui peuvent être souscrites par un autre organisme que par votre banque,

n'hésitez pas à comparer et négocier !